La tavelure du pommier

Agent causal : Venturia inaequalis

Plantes hôtes : Pommier.

Symptômes :

  • Tâches à la face supérieure des feuilles, de couleur vert olive, d'aspect huileux puis la couleur vire au brun.
  • Tache sur pédoncules des fruits
  • croûtes noirâtres liégeuses sur fruits.

Biologie :

  • Le champignon hiverne dans les feuilles mortes sur lesquelles il forme des fructifications sexuelles contenant des asques refermant des ascospores.
  • Les ascospores sont libérées au printemps après leur maturation et après des précipitations.
  • La germination des ascospores nécessite la présence de l’eau
  • Contamination primaires sur feuilles, fruits et rameaux par les ascospores
  • La contamination secondaire se fait par des conidies.
  • La dissémination de la maladie est assurée par le vent
  • Les infections ont lieu après une certaine durée d’humectation des feuilles qui varie suivant la température.
  • Plus la température est élevée, plus la durée d’humectation nécessaire à l’infection est courte.

Raisonnement de la lutte contre la tavelure

Mesures prophylactiques :

Ramasser ou enfouir les feuilles tombées au sol et qui sont la source de la contamination primaire.

Planter les variétés peu sensibles

La lutte chimique :

Empêcher la réalisation des contaminations primaires afin d’éliminer les possibilités de contaminations secondaires

Assurer une lutte essentiellement préventive en commençant dès le stade sensible C-C3 si les conditions de l’infection sont réunies (durée d’humectation des organes, la température)

AMAROC SOLUTIONS

DITHANE M45
ALLIAGE