Les monilioses

Agent causal : - Monilia laxa : attaque les fleurs, les rameaux et fruits.
- Monilia fructigena : s’attaque uniquement aux fruits.

Plantes hôtes : Pommier, poirier, pêcher, cerisier, nectarinier, prunier, abricotier. Les rosacées à noyaux sont plus sensibles que les rosacées à pépins.

Symptômes :

  • Fleurs: dessèchement des fleurs qui prennent une teinte brunâtre.
  • Rameaux : Chancre au niveau des rameaux et branches avec écoulement de la gomme.
    Les nécroses formées entravent la circulation de la sève et parfois le dessèchement de la partie apicale des branches.
  • Fruits: Pourriture des fruits qui se transforment en momies, prêtes à contaminer la prochaine récolte.Les coussinets sporifères formés par Monilia laxa sont gris alors que ceux de Monilia fructigena sont bruns fauve et en cercles concentriques.
  • Feuilles : Monilia laxa peut entrainer un dessèchement des jeunes feuilles. Sur abricotier, des petites taches rouges similaires à celles produites par la maladie criblée, peuvent être observées sur les feuilles.

Biologie :

  • Les fruits momifiés restés sur les arbres ainsi que les chancres formés sur les rameaux constituent des sources importantes d’inoculum pour l’année suivante.
  • Au printemps, les conidies formées sont transportées par le vent et la pluie et assurent la contamination des fleurs et par la suite les rameaux et fruits.
  • L’eau libre et les blessures favorisent la germination puis la pénétration des champignons.
  • Le développement du champignon peut se faire entre 5 et 30 °C, l’optimum est entre 20 et 25 °C.
  • Pour Monilia laxa, l’infection des fleurs et rameaux se produit lorsque la température est supérieure à 13°C (optimum 24°C) et une humidité élevée (pluies, rosée et le brouillard).

Stratégie de protection :

Mesures prophylactiques

Afin de réduire les risques de contamination, au moment de la taille, supprimer les rameaux et les fruits momifiés, les sortir du verger et les brûler.

Lutte chimique :

  • Commencer les traitements au stade floraison : (première application au stade bouton rose ou blanc (stade D) et renouveler en cas de pluies jusqu’au chute des pétales (stade G).
  • Protéger les fruits en fin de saison par des traitements avant la récolte : le nombre des traitements varie de 1 à 4 selon les conditions climatiques.

AMAROC SOLUTIONS

ROVRAL
DITHANE M45